La feuille de choux

Le sol est le bien le plus précieux dans un jardin. En culture biologique, on dit souvent qu’on nourrit le sol pour nourrir les légumes! Un sol riche et dont la richesse est travaillée donnera un meilleur rendement. En nourrissant et en soignant le sol et la vie qu’il abrite, on obtient donc plus de légumes!

La richesse d’un sol dépend de plusieurs facteurs, notamment sa structure minérale (voir l’article suivant), la présence de matière organique et son aération. Tous ces facteurs contribuent à favoriser la vie dans le sol. C’est de cette vie souterraine dont dépendent nos légumes pour obtenir les minéraux dont ils ont besoin pour pousser.

Les principaux minéraux essentiels pour vos plantes sont l’azote, le phosphore et le potassium. Ces minéraux se retrouvent en quantités variables selon le type de sol, dans les matières organiques (compost, fumier, etc.) et même dans l’air! Pour être assimilés par les plantes, ces minéraux doivent généralement être sous forme soluble. Les micro-organismes et les insectes dans le sol, en digérant les matières organiques, rendent les minéraux solubles et accessibles aux plantes. Le compost que vous étendrez sur votre lot en début de saison devra d’abord être digéré par les bactéries, les vers de terre et les champignons microscopiques qui vivent dans le sol avant de contribuer à la santé de vos tomates!

Les insectes jouent aussi un rôle important dans l’aération du sol. En creusant des galeries à une profondeur d’environ 30 cm de profondeur, ils oxygénisent le sol, le décompactent et y distribuent les minéraux provenant de la surface. D’ailleurs, le jardinier averti fera attention de ne pas déranger cet écosystème précieux en inversant les couches du sol ou en le piétinant. Pour ameublir la terre en début de saison, le meilleur outil demeure la grelinette (voir l’article plus bas).

Tout au long de la saison, évitez de laisser votre sol à nu, car il est ainsi plus vulnérable à l’érosion, aux intempéries, à la sécheresse et aux mauvaises herbes. Les vers de terre qui sont bon pour votre jardin ont de la difficulté à survivre sur un sol nu. Un sol nu formera une “croûte de battance” (croûte de terre solide qui empêche les graines de lever et les plantes de respirer). Pensez donc à couvrir votre lot d’un paillis de paille ou de feuilles mortes, mais évitez le paillis de cèdre, trop acide pour les légumes.

Le pouvoir de maintenir et de développer la richesse du sol dans votre lot est entre vos mains! Bonne culture du sol!