Article 0

La feuille de choux

Suite à des recherches scientifiques, des chercheurs israéliens ont découvert que les fleurs captent le bourdonnement des abeilles et des papillons et réagissent en augmentant leur quantité de nectar afin d’attirer davantage les insectes pollinisateurs pour assurer la pérennité de l’espèce.

L’objectif des fleurs de capter et d’émettre des sons est d’avoir une meilleure pollinisation croisée.

Les scientifiques ont découvert que les fleurs vibraient mécaniquement en réaction au stimulus des bruits environnants. La forme des corolles des fleurs favorisent d’une certaine manière la réception des sons plus facilement (un peu comme nous avec nos oreilles). Les chercheurs ont fait des expériences avec l’Onagre Oenothera drummondii.

Selon les expériences, après 3 minutes seulement que les fleurs étaient stimulées par des enregistrements de sons d’insectes pollinisateurs, le taux du sucre du nectar des fleurs ont passé de 16% à 20%, donc une augmentation de la conservation des sucres du nectar de 4% environ ce qui est énorme. Particulièrement, les sons auraient plus d’impacts sur les fleurs à pollinisation vibratile qui se crée grâce aux vibrations des battements des ailes des insectes pollinisateurs.

Une autre découverte qui nous fait prendre conscience que la nature est bien faite et plus intelligente que l’on croit, alors vous saurez maintenant que vos fleurs vous entendent quand vous allez jardiner!

Nous avons trois opportunités d'emplois à vous proposer ! Postulez dès maintenant